El desarrollo de la fibra en Guinea Ecuatorial- 2016


El desarrollo de la fibra en Guinea Ecuatorial- 2016

A pesar de los esfuerzos realizados para desarrollar el país, Guinea Ecuatorial aún necesita apoyo para seguir desarrollándose sobre todo en el sector de la telecomunicación. Sin embargo, estos últimos años, el país ha sido considerado como el tercer productor de petróleo y uno de los más ricos del continente en términos de Ingresos Nacional Bruto.

Desde 2011, la isla de Bioko está conectada por un cable submarino de 300 kilómetros llamado el CEIBA-1  con una capacidad de 50 GB.

Un segundo cable submarino, llamado el CEIBA-2 con una longitud inicial de 40 GB se está construyendo entre la cuidad de Bata y Malabo. Permitirá conectar  Guinea ecuatorial hasta el Camerún. También, una conexión se hará en la Isla de Annobon y también en la isla de Corisco a las costas del Gabón. Además, las empresas y la “Smart City” donde se desarrollan encuentros internacionales constatan un éxito para la utilización de la fibra óptica.

Desde 2014, el país ha establecido una digitalización de sus servicios con el fin de optimizar espacios. Por ello, formaciones fueron puestos en marcha para ayudar a todos los empleados entender el funcionamiento.

En cuanto a la penetración de las TIC (Tecnologías de la Información y de la Telecomunicación) en el país, hay que hacer esfuerzos para aumentar el tipo de acceso sobre todo para los menores de menos de 20 años que representan más del 44,7 de la población ecuatoguineana.

 Le développement de la fibre en Guinée Equatoriale – 2016

Malgré les efforts réalisés pour développer le pays, la Guinée Equatoriale a encore besoin de soutien pour continuer à se développer surtout dans le domaine de la télécommunication. Cependant, ces dernières années, le pays a été considéré comme le troisième producteur de pétrole et l’un des plus riches du continent en termes de Revenus National Brut.

 Depuis 2011, l’île de Bioko est connectée à la partie continentale par un câble sous-marin de 300 km « le CEIBA-1 » avec une capacité de 50 Go. Un deuxième câble sous-marin, le CEIBA-2, long de 360 km avec une capacité initiale de 40Go, est en cours d’installation entre Bata et Malabo. Il permettra ensuite de connecter  la Guinée équatoriale au Cameroun via Kribi. Plus tard, une connexion se fera dans l’île d’Annobon et dans l’île de Corisco au large du Gabon.

De plus, Les entreprises et la Smart city où ont lieu des rencontres internationales constatent un succès à l’utilisation de la fibre optique.

Depuis 2014, le pays a eu recours à la mise en place de la digitalisation de ses services afin d’optimiser de la place. Pour cela, des formations ont été mises en place pour former le personnel.

Au niveau de la pénétration des TIC dans le pays, des efforts doivent encore être faits pour augmenter le taux d’accès, notamment auprès des jeunes dont les moins de 20 ans représentent 44,7% de la population équato-guinéenne.

Fuente: https://www.ticmag.net/guinee-equatoriale-deja-1-800-km-de-fibre-optique-installes-point-sur-le-deploiement/

 

Advertisements

EutelSat et Viasat : un investissement satellitaire sans précédent

 

Début février, la société de gestion des transmissions satellitaires françaises Eutelsat a annoncé son association avec son homologue américain Viasat dans le cadre d’un projet de développement des transmissions par satellites en Europe.

Ce rebond va être bénéfique à Eutelsat qui se trouve dans une situation difficile depuis quelques années. Cependant la croissance dans le domaine de la transmission satellite excède 20%.

Cette alliance se reflète par la création de deux entités se partageant l’activité : branche infrastructures (détenue en majorité par Eutelsat) et une branche responsable de la distribution (Détenue en majorité par Viasat).

L’un des objectifs communs est le lancement d’un satellite de transmission en Ka Band. Celui-ci sera capable de transmettre à un débit de 1Tb/s. Ce débit permettra aux foyers européens et africains de bénéficier d’un débit de 30Mb/s.eutelsat-viasat-01

« On pourra alors offrir une connectivité Internet dans les zones isolées en Europe ou pour des vecteurs mobiles (train et avion) équivalente à la fibre, avec un service de 30 mégabits par seconde et par foyer »

Rodolphe Belmer, Directeur Général d’Eutelsat

Cette coopération permettra une croissance de la transmission par satellite en Europe et très probablement dans le reste du monde. Le Projet Konnect Africa permettra de développer et de populariser la connexion haut débit par satellite.

Article Rédigé par V.Masson

 (victor.masson@afrikanet.net)

 

 

Eutelsat & Viasat: an unprecedented investment

Early February, the french company specialized in transmissions by satellite Eutelsat announced an association with its american counterpart Viasat.

This association’s objective is a development of the transmissions by satellite in Europe.

This project will be beneficial for Eutelsat which wasn’t at its best the last few years. However the growth in this sector exceeded 20% so this will be a good bounce for each company.

The Alliance Eutelsat-Viasat bore two entities shared by the two companies. The first one gathers the infrastructures and is owned for the most part by Eutelsat. The second one gathers the distribution activity and is detained mostly by Viasat.

The main commun objective is the launch in 2020 of a Ka band transmission satellite. This satellite will be able to broadcast with a throughput of 1Tb/s. The consumer will have access to a 30Mb/s throughput. This very ambitious project is supported by the CEO of Eutelsat in these words:

“We will be able to offer internet connectivity to remote areas in Europe or in mobile vectors (train or plains). This service will be as good as fiber with a throughput of 30 megabits per second and per household.”

Rodolphe Belmer, CEO of EutelSat

This cooperation will allow a growth of the transmission by satellite market in Europe and maybe after in the rest of the world. However today there is already the Konnect Africa solution. This solution will allow high throughput connexion by satellite in Africa.

Article from V.Masson

 (victor.masson@afrikanet.net)